Les Dames de la Terre du Milieu : les personnages féminins chez Tolkien

En relisant le Seigneur des Anneaux pour la millième fois et le Silmarillion pour la première fois lui par contre, j’ai prêté davantage d’attention aux personnages féminins dans ces histoires. A première vue, la place des femme chez Tolkien n’est pas bien grande. Aucun des neuf compagnons de la Communauté de l’Anneaux n’est une femme, plaçant ces dernières en arrière-plan de leur quête. Tenter de trouver une raisons à cette absence de rôle féminin fort a été le sujet de nombreux articles et même si je suis la première à désirer plu de protagonistes féminins dans la fiction, je n’arrive pas à en vouloir à Tolkien pour le manque de femmes dans la série du SDA. Au moins, il y en a quelques unes où, dans The Hobbi il n’y en a pas du tout.

Une fois qu’on accepte que les filles ne sont pas les héros de l’histoire, il est intéressant de jeter un coup d’oeil à ces dames que rencontrent les personnages tout au long de leur quête. Elles sont toujours des femmes de grands talents et de pouvoir, déterminées et avec un fort caractère. L’adaptation des romans par Peter jackson a même renforcé leur présence, donnant par exemple un rôle plus important à des personnages comme Arwen.

arwen-01

Restons avec Arwen, tiens. Elle est la dame de Fondcombe, fille du Seigneur Elrond, et elle doit être le personnage féminin le plus connu dans le Seigneur des Anneaux, notamment grâce à Peter Jackson, elle est devenue l’image typique de la princesse elfe. Forte et belle, elle possède également les qualités de son peuple. Elle a toute une grande héroïne, beauté et courage, mis en avant dans les films lorsqu’elle se met en danger pour sauver Frodon et le conduire à Imladris, après qu’il a été blessé par une lame de Morgul en combatant les Nazgûl, charmants ceux-là, au passage. Cette déviation par apport au canon original des livres est l’un des changements qu’a choisi de faire jackson et qui a donné un plus grand rôle à Arwen.

Sa plus grande force, pourtant, est sans doute la pureté de son coeur. Elle est souvent définie à travers son amour pour Aragorn mais même si ce fait la met à la place de l’amour du héros, il montre aussi une de ces plus grandes décisions : renoncer à une existence sur les terres immortelles pour rester au côté de l’homm qu’elle aime, bravant ainsi l’avis de son peuple et plus particulièrement de son père, Elrond.

Arwen: I would rather share one lifetime with you than face all the ages of this world alone.

Le personnage d’Arwen rappelle une autre princesse elf créée par Tolkien et présente dans le Silmarillion, Luthien Tinúviel. Son histoire est en quelque sorte similaire à celle d’Arwen et Aragorn, même si l’inverse serait chronologiquement plus vraisemblable. L’histoire de Luthien et de son amant humain et mortel Beren est légendaire dans le folklore de la Terre du Milieu. C’est également le cas du périple de Luthien pour libérer Beren et par la suite, leur quête pour obtenir l’un des Silmarilles présents sur la couronne du Seigneur des Ténèbres Morgoth. Luthien est déterminée dans son entreprise, allant même contre l’avis de son père pour sauver celui qu’elle aime. Elle aide même à repousser Soron, régent de Morgoth et future Seigneur des Ténèbres lui-même et vu les pouvoirs du gars, ça n’est pas rien ! Elle est l’une de ces grandes héroïnes qu’offre parfois la fantasy.

Luthien_and_Beren
Beren se mourant dans les bras de Luhtien

Photo credit

Les autres personnages féminins dans le Seigneur des anneaux incluent Galadriel et Eowyn. La première est une personne royale, Reine de la Lothlorien, possédant la capacité de voir à travers l’espace et le temps, dans le passé, le présent et le futur, pouvant même lire les pensées de ceux qui l’entourent. Elle est un peu flippante, pour ma part mais elle a quand même carrément la classe. ^Le rôle qu’elle joue dans la quête de la Communauté de l’Anneau est essentiel (je me retiens de faire une blague avec Lactel) et son charisme est légendaire parmi toute la Terre du Milieu.

Mais Eowyn doit être la meilleure des personnages féminins. Elle est Dame du Rohan mais a toujours exprimé le désir de se battre avec les hommes. Elle n’accepte pas de rester simplement chez elle alors que les soldats s’en vont à la guerre et voudrait être capable de prendre part à la défense de son peuple et de leurs terres, Sa condition de femme la stoppe dans l’accomplissement de ce souhait.

eowyn-fighting-ROTK

Photo credit

Eowyn: Shall I always be left behind when the Riders depart, to mind the house while they win renown, and find food and beds when they return?

Quand les cavaliers du Rohan doivent partir pour la Cité Blanche de Minas Tirith pour confronter les armées du Mordor, Eowyn décide de se joindre à eux et se déguise en homme pour se faire. Lors de la bataille du Pelennor, elle montre une grande bravoure et des capacités impressionantes au combat, notamment lorsqu’elle parvient à tuer le Roi Sorcier d’Angmar, Seigneur des Nazgûl, chose que personne n’était parvenu à faire depuis le retour des Neuf. Elle est gravement blessée dans la bataille mais à ainsi atteint son objectif : faire sa preuve en tant que guerrière. Lors de sa présence dans l’histoire, elle démontre un fort caractère, de la détermination, à la fois au combat et en prenant soin des gens qu’elle aime. A la fin de l’histoire, elle finit avec Faramir et on imagine qu’elle prend sa place en tant que femme de l’Intendant du Gondor, laissant derrière elle le champ de bataille… C’est un peu dommage mais elle reste mon personnage favori en ce qui concerne le côté féminin de la Force chez Tolkien.

Ces quelques personnages montrent que, malgré une première impression de manque au niveau protagonistes féminins dans l’histoire, celles qui sont là envoient quand même du pathé. Si vous voulez faire le stock de féminité en Terre du Milieu, je vous conseille de vous tourner vers les fanfictions, il y a plein d’histoire avec des personnages originaux féminins par-là…

Et vous, quelle est votre Lady préférée de la Terre du Milieu ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

About Morgane

Morgane (ou Lily) est la responsable éditoriale de MGG et sa créatrice. Geek et fan girl revendiquée, elle parle principalement de séries télé, de livres et de musique. Elle voue un culte à Star Wars et l'univers de Tolkien, à Maxime Chattam et Audrey Hepburn. Son style est un mélange de franglais, de références pop culture obscures et d'humour discount plus ou moins assumé.

8 thoughts on “Les Dames de la Terre du Milieu : les personnages féminins chez Tolkien

  1. Team Eowyn ! Elle est tellement classe. Pour le coup c’est un personnage excellent et c’est avec elle qu’on voit que non, Tolkien n’était pas misogyne. Il faut penser qu’on est dans un univers médiéval et si on veut être un peu crédible, il faut rester assez proche de l’Histoire. Notamment du point de vue de la place des femmes. Et rajouter des femmes amazone en string ultra badass pour remonter le quota n’aurait pas été super cool…
    Mieux vaut quelques personnages féminins dans le Seigneur des Anneaux, mais des personnages forts comme Eowyn et Galadriel (je suis un peu plus sceptique sur Arwen, je l’aime moins celle là…).
    Et après dans la mythologie elfe par exemple, on a 7 Valar elfes masculins et 7 elfes féminins ^^ Et il y a des tas d’histoire avec des femmes.
    Il y a aussi les femmes Ent qui sont quand même le plus gros symbole de l’indépendance.
    Baie d’Or aussi n’est pas si mal ^^
    Je terminerai par une seule phrase « I am no man » !

    1. Je suis d’accord sur la prise en conte du contexte médiéval de l’histoire. Malgré l’univers inventé et la touche fantastique, il y a quelque chose des histoires épiques de chevalerie de la littérature médiévale et du coup, ça aurait peut-être fait déplacé si il y avait eu vraiment des femmes plus fortes… A moins de faire des amazones oui mais comme tu dis, ça n’aurait pas été super !
      Je suis aussi d’accord pour Arwen, j’ai essayé d’être objectif dans l’article, pour ne pas rabaisser le fait qu’elle était l’amoureuse transie d’Aragorn et que elle avait quand même des points forts… Mais je la trouve un peu trop mary-Suesque à certains moment.
      Ah oui, les femmes Ent et Baie d’Or effectivement ! Même si cette dernière fait un peu hippy :p mais c’est encore une présence féminine forte.
      L’univers de Tolkien est tellement riche que faire une lsite exhaustive de toutes les légendes serait sans doute très long mais merci d’avoir partager ton point de vue sur cet article :)

      1. Pardon, je débarque après la guerre, mais j’ai revu le premier film récemment et cette question de la quasi absence de femmes me turlupinait.

        On a donc des elfes, des hobbits, un anneau magique, une tonne de créatures extraordinaires imaginaires, une langue elfique, un monde totalement inventé. Mais des personnages féminins, ça risquerait de nuire à la crédibilité vis à vis de l’histoire médiévale ? Les femmes ne sont pas crédibles, mais le reste est « proche de l’Histoire » ?
        (surtout qu’au Moyen Âge, les femmes avaient un rôle important, dans la littérature et l’Histoire (et Jeanne D’Arc n’était pas en string , ou alors on m’a menti)

        Qui plus est, un personnage féminin n’est pas forcément une amazone en string. ça aurait pu être des hobbits féminins, des humaines, des elfes, et pas forcément en string. Et les premières représentations des amazones étaient bien loin des guerrières sexy qu’on se représente aujourd’hui.

        Je pense surtout que Tolkien est un produit de son époque : sans forcément être misogyne, il lui semblait totalement inconcevable de créer une oeuvre dans laquelle quelques femmes figurent parmi les personnages principaux, et qui ne soient pas obligatoirement jeunes et jolies. Il pouvait avoir la capacité de créer tout un monde imaginaire, mais pas d’imaginer une place des femmes différente de celle de son temps. Comme quoi, les limites de l’imagination ne sont pas toujours là où on pourrait s’y attendre ^^
        Sachant qu’il faut attendre les années 2000-2010 pour avoir régulièrement des personnages principaux féminins qui ne soient pas des stéréotypes sur pattes dans la culture populaire, je n’en veux pas trop à Tolkien de ne pas avoir percuté un siècle plus tôt, mais je reste objective sur la question.

        PS : On ne peut pas faire de copier/coller, mais un article de Slate (trouvable sur Google) fait état du recensement de la population de la Terre du Milieu : 81% des personnages sont masculins. Même les arbres sont majoritairement masculins.

        1. Réponse un peu tardive désolée ! :) Mais je suis d’accord avec toi sur le fait que Tolkien est un produit de son époque et de son milieu j’imagine aussi. Il n’es pas forcément le seul à délaissé les personnages féminins à cette époque et dans les années qui ont suivi et même si je ne lui en veux pas, comme toi ça me turlupine toujours un peu, ce manque de représentation, malgré toute l’admiration que je peux avoir pour son travail. Cet article date un peu, j’ai entreprit de relire le légendarium depuis et surtout le Silm auquel je pourrai dédier des tas et des tas d’articles. Mais dans celui-ci c’est pareil, Melian, Galadriel, les Valië féminines, etc, il y a plus de personnages féminins mentionnées mais en dehors de Luthien elles n’ont pas non plus un rôle fifou… je crois que je me suis faite à l’idée, de toute façon on ne changera plus l’oeuvre désormais et je vais chercher des persos féminins cool ailleurs :)
          Merci pour ton long commentaire en tout cas ! :)

  2. Super article ! Je trouve que le Silmarillion met en avant beaucoup plus de personnages féminins que le Seigneur des Anneaux, et quand je l’avais lu c’est le personnage de Galadriel qui m’avait le plus intéressée et touchée… On découvre vraiment une femme belle, forte, qui décide de rester sur la Terre du Milieu pour combattre Morgoth & ses troupes. Et puis j’aime beaucoup son côté assez mystérieux, ainsi que tout le passage dans le Seigneur des Anneaux où la Communauté se réfugie en Lorien : on la montre vraiment comme une femme de pouvoir, beaucoup plus que son mari, Celeborn. Charismatique, c’est vraiment le bon mot :-)

    1. C’est vrai que le Silmarillion a plus de présences féminines que le SDA, sûrement parce que ce dernier se concentre sur la Communauté qui n’est composée que d’hommes, je ne sais pas. C’est vrai que le personnage de Galadriel est vraiment captivant, même si j’avoue que dans les livres je l’ai trouvé un peu flippante :p
      Merci pour ton commentaire ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *